CREATION PARTICIPATIVE D'UNE INSTALLATION ARTISTIQUE PERENNE SUR LE THEME DE LA MEMOIRE //  POLE ENFANCE FAMILLE  //  SAINT-PRIEST

 

Années / 2018 - 2019

Commanditaires  / Ville de Saint-Priest, Pôle Enfance Famille de Saint-Priest, Enedis

Equipe / Terrain d'Entente

Partenaires / Alliade Habitat

Prestataires associés / Bureau d'étude Siradex (Meyzieu), entreprise Maçonnerie du Cluzel (Saint-Priest), entreprise Atoll (Chassieu), entreprise Loubier (Feyzin), entreprise RAE (Chassieu), entreprise CSE (Saint-Priest)

Phase Concert'.jpg

Conception participative

printemps 2018

Phase Fresque.jpg

Mise en peinture

du transformateur

automne 2018

Phase Constru.jpg

Construction des mobiliers Gari(e)

hiver 2019

Anamorphose.jpg

L'anamorphose

printemps 2019

Phase rambardes.jpg

La côture

printemps 2019

Fresque façades arrières

printemps 2019

Contexte

Ce projet s'inscrit dans un processus au long cours de transformation et d'animation de l'esplanade Garibaldi porté par le Pôle Enfance Famille.

En 2015, les locaux du Pef, situés sur cet espace, ont été détruits par incendie. Cet évènement a constitué une expérience traumatisante pour les habitants du quartier qui sollicitaient beaucoup cet outil de médiation, d'animation et d'activités. Le PEF a été relogé un peu plus loin dans la même rue, mais son abscence en pied d'immeuble se fait cruellement sentir.

L'équipe du PEF, appuyée par la ville de Saint-Priest, met en oeuvre depuis 2015 un processus de transformation de l'esplanade comprenant la mise en oeuvre d'évènements festifs et d'implantation d'objets urbains déstinés à associer les habitants à l'évolution de ces espaces. Le CTE est étroitement associé à ce processus en tant que maitre d'oeuvre du volet "transformation physique de l'esplanade".

D'ores et déjà ont été réalisés un parcours cycles ludique par la municipalité et des éléments de mobilier urbain par le CTE (2016 et 2017).

L'intervention 2018 - 2019 portée par le CTE auprès des habitants consiste à mener un travail de mémoire visant à la réalisation d'une installation artistique sous forme d'anamorphose à implanter autour du transformateur Enedis, vestige des anciens locaux du PEF.

Mission

Création d'une installation artistique  visant à inscrire dans l'espace public une trace (évidemment subjective) de la mémoire des habitants, en fondant le processus de convocation de la mémoire sur l'évènement qu'a constitué l'incendie des locaux du PEF.

 

Dispositif

L’intervention se déroule en trois phases, selon le processus "Lieu Commun":

  • Recueillir la parole et les témoignages des habitants sur les questions de vécu, d’usages et d’identités individuelle et collective pour définir des pistes thématiques faisant la synthèse des expressions convergentes (le travail, la famille, l’autre, l’ici / l’ailleurs, le quartier...). Intégrer la question de l'histoire du quartier depuis le début du XX ème siècle.

  • Conception participative de l'installation à réaliser en transformant la matière recueillie en éléments graphiques (dessins, maquettes).

  • Réalisation participative  de l'installation conçue.

L'équipe

 

Cyrille Husson, Reinhard Katz, David Miroult, Thomas Nègre, Rémi Caddet

Viel Dank fur Petra et grand merci à Martin